RSS

Une glasnost masquée par un écran de fumée

29 Juin

Et si toute cette transparence n’était qu’un écran de fumée ?

Nos sociétés occidentales sont bâties sur un principe ancestral: la circulation des fonds. Cette circulation nous a toujours été décrite dans des directions bien définies:

– Descendante, via le terme de Revenu.
– Transversale, via le terme de Commerce.
– Ascendante, via le terme d’Impôt.

La complexité de nos sociétés actuelles a-t-elle engendré de nouvelles directions de flux d’argent ? Sans aucun doute, la réponse est non. Et avec certitude, on doit pouvoir émettre l’hypothèse que l’évolution s’est principalement faite en regard des volumes considérés, puisque le Commerce aujourd’hui (entendre par là l’ensemble des transactions liées à l’échange pécunier, id est, services inclus), représente vraisemblablement un pôle gigantesque avec des sommes pharaoniques.

Pourtant, quelque chose a changé. L’évolution de l’Impôt est une chose obscure pour le néophyte (que je suis également). La lecture d’une fiche de salaire laisse pantois, et la simple quête de connaissance liée à chaque ligne de prélèvement d’impôt est un défi. Quant à chercher à quoi ce prélèvement servira, n’en parlons pas. Et finalement, nous en restons tous cantonnés à faire confiance à la Cour des Comptes et autres organismes censés nous protéger de toute dérive. Cependant, soyons honnêtes: qui peut se targuer de saisir si les sommes prélevées servent bel et bien à ce à quoi elles sont destinées ?

Plus le nombre d’impôts augmente, plus vous devez augmenter la structure encadrant cet impôt, générant ainsi un coût supplémentaire induit. Le fameux mammouth à dégraisser du fonctionnariat n’est gras que parce que la volonté de l’engraisser était bel et bien présente. La multiplication des flux d’argent ascendant entraine la multiplication, et la complexification du système les encadrant. Sans parler du gâchis, la complexité engendrée va déboucher sur plusieurs conséquences:
– une incompréhension totale du système fiscal par le commun des actifs et retraités
– une augmentation du nombre d’erreurs liées aux déclarations multiples
– la création de zone d’ombre en termes de droit fiscal permettant d’éventuelle création de niches fiscales à l’avantage de certains
– une répartition des sommes dans des actions non corrélées celles initialement prévues, et donc, des caisses tampons, pouvant rapidement se noircir.

Quoi qu’il en soit, et sans vouloir justifier sans preuve, une question devrait se poser à chacun d’entre nous: pourquoi pas UN seul et unique impôt ? Pourquoi payer des impôts sur le brut cumulé versé par le patronat, puis sur le brut salarial, puis enfin, sur le net via notamment des taxes sur la valeur ajouté ?
En quoi la création d’un simple impôt, destiné à couvrir l’ensemble des dépenses payées aujourd’hui via les dizaines de caisses différentes, gênerait elle le système ? J’irai même plus loin: ce retour à un impôt unique permettrait une véritable transparence quant à la gestion d’une caisse unique, une forte réduction des coûts de gestion (donc une réduction potentielle de l’impôt lui même), une disparition de caisses noires, et j’en passe.

Alors quid de ce maintien ? Le système législatif et son armée d’avocat y verrait-il un avantage ? Le système fiscal y verrait-il également un avantage ?

Ainsi, sous couvert de transparence, un écran de fumée se développe devant les yeux du simple citoyen, le noyant face à une machinerie complexe contre laquelle il n’a de pouvoir que de s’en remettre à ceux qui lui assurerons agir pour son intérêt… Mais qui agit pour l’intérêt d’autrui aujourd’hui ? Sans doute pas l’Europe qui amplifie aujourd’hui toujours plus le nombre de caisses obscures sur lesquelles le regard souverain des états membre louche avec son strabisme corrompu…

Il est temps que modernité rime avec simplicité, et que progrès rime avec arrêt.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 juin 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :